D'abord, les regarder pour le plaisir de l'œil, en observer les formes, en saisir les couleurs, chatoyantes et variées, brillantes et irisées, puissantes dans leur apparente simplicité et simplement rares dans leur diversité.

Puis les toucher et en sentir la force accumulée, suivre les arêtes franches et les angles ciselés au cours des millénaires, comprendre enfin l'exceptionnel, ce don de la nature sans cesse renouvelé, ce miracle d'architecture moléculaire. Chaque minéral est un joyau, fascinante image de l'organisation parfaite de la nature.

De l'étonnant cube de pyrite à la douceur de la célestine, passant par l'octaédrique fluorine et la majestueuse améthyste, le voyage est sans fin, des changeantes labradorites à l'arc-en-ciel du fabuleux cristal de roche, sans oublier l'indispensable tourmaline.

Les minéraux traversent le temps et rejoignent celui de l'homme alors qu'il les découvre et qu'il les utilise, lorsque le silex et la marcassite se rejoignent pour allumer le feu, le rubis se fait pivot dans les rouages d'horlogerie, le lapis lazuli s'endort avec les pharaons, que le quartz amplifie les ondes électriques et que la tourmaline les compense.

Intime relation traduite en bijoux, en objets façonnés, en utilisation technique, en point de référence, intellectuel ou spirituel. L'amour et le diamant, la pierre brute et la pierre polie, la pierre philosophale.

Avoir un cœur de pierre, au second degré de lecture, pourrait être l'expression de l'aboutissement d'un cheminement personnel.

Retour en haut de page

Minéraux